Les femmes en physique

À l’Université de Sherbrooke, les femmes composent 16% des effectifs étudiants en physique, du baccalauréat au postdoctorat. Malgré les progrès des dernières années, les femmes continuent d’être sous-représentées dans plusieurs domaines scientifiques.

Né d’une initiative étudiante et soutenu par l’Institut Quantique, le Regroupement des femmes en physique de l’UdeS a vu le jour à l’automne 2016. L’objectif principal du Regroupement est de favoriser la représentation des femmes en physique et en sciences. Plus concrètement, le Regroupement souhaite briser l’isolement des femmes et des minorités et favoriser leur sentiment d’appartenance au département de physique de l’UdeS. Par ailleurs, le Regroupement souhaite participer au recrutement des femmes en physique, en organisant des activités à saveur scientifique auprès des jeunes filles et en offrant des modèles féminins de succès en science. De plus, via la création de réseaux de contacts pour les étudiantes de l’UdeS, le Regroupement veut favoriser la rétention des cerveaux dans le domaine et le leadership féminin.

Finalement, le Regroupement des femmes en physiques de l’UdeS a pour objectif de sensibiliser la population aux problèmatiques liées à la faible représentation des femmes en sciences et de contribuer à l’élimination des préjugés et des stéréotypes afin de créer un environnement favorable à l’avancement des connaissances pour tous.

Responsable: Sophie Rochette, sophie.rochette@usherbrooke.ca

Restez connectés